Le phénomène de résonance

Le phénomène de résonance

7 août 2018 0 Par Marie

Un principe important dans le cadre de la sonothérapie..

 

Chaque objet possède une fréquence qui lui est propre que l’on appelle « fréquence de résonance ». C’est sa sensibilité aux éléments extérieurs.

Quand deux objets quels qu’ils soient sont accordés à la même fréquence et qu’un des deux objets vibre et que le second est dans son champ d’influence vibratoire, le second objet va vibrer.

On dit aussi qu’il y a résonance quand deux ondes de même fréquence se rencontrent.
Dans ce cas, l’amplitude (hauteur de la vague que forme l’onde) de chacune de ces ondes s’amplifie jusqu’à atteindre un maximum : la fréquence de résonance.

Les vibrations sont particulièrement amplifiées lorsqu’elles correspondent à cette fréquence fondamentale.

 

La vibration de la Terre : la résonance de Schumann.

 

Vers la fin du 19ème siècle Nikola Tesla avait émis l’hypothèse que l’ionosphère autour de la terre (partie de l’atmosphère à 60 km au-dessus de nos têtes) jouait comme une caisse de résonance pour l’électromagnétisme de la terre.

Ceci fut confirmé et observé en 1960 au travers d’ondes radio-électriques.

Il s’agit en fait d’un phénomène atmosphérique naturel et permanent qui se propage autour de la Terre sous la forme d’une onde générée par la vibration de la Terre

et alimentée par l’activité électrique des orages de par le monde (environ 300 éclairs à la seconde).

Avant les années 80 la fréquence de la Terre, donc la résonance de Schumann, était de 7,83 Hz.

Depuis les années 80 cette fréquence ne cesse d’augmenter vers son maximum de 13 Hz (calculée par le professeur Schumann en 1957), nous étions proche fin 2012 des 12,7 Hz.

Des recherches ont montré que physiologiquement, l’hypothalamus de tous les mammifères est sensible à ces ondes de très courtes fréquences que ce soit pour le sommeil ou tous les rythmes biologiques.

vibrations schumann

Que se passera-t-il lorsque cette fréquence arrivera à 13 Hz ? On parle d’inversement des pôles magnétiques, d’une augmentation des risques de perturbations électromagnétiques…?

La thérapie par résonance

 

vibrations therapie

La thérapie par résonance a été conçue par les scientifiques George Lakhovsky, Nikola Tesla  et Royal Rife dans les années 1930.

Le scientifique d’origine russe, George Lakhovsky, partait de l’hypothèse que chaque cellule a sa propre fréquence de résonance.

Si un organe ou une partie du corps est atteint, infecté ou malade, la résonance des cellules en question baisse.
Son idée était de construire un appareil pour générer un champ de fréquences dans un spectre très large.

En plaçant la personne malade ou les parties du corps atteintes dans ce spectre de fréquences, les cellules atteintes reconnaissent leur propre fréquence et résonnent dans leur propre fréquence de résonance et la maladie disparaît.

On parle ici de régénération du corps, ce qui va plus loin que la guérison. La régénération est le remplacement des cellules irrémédiablement détruites ou perdues par des cellules semblables.

Cette régénération se fait de façon parfaitement naturelle ; puisque nos cellules se composent de fréquences de résonance (vibrations) et sont régénérées,

car remises dans la bonne fréquence, ce qui résulte en un meilleur fonctionnement du corps sur tous les plans.

Plus récemment, des biophysiciens russes et allemands (dont Fritz-Albert Popp) ont mis en évidence que chacune de nos cellules vibrait à une certaine fréquence spécifique du tissu pour laquelle elle était prédestinée sur le plan embryologique.

Ces chercheurs se sont également rendus compte que lorsqu’une maladie est en phase d’installation, ou en phase de guérison, ses fréquences étaient modifiées.

Le principe de résonance, et dans ce cas plus spécifique de biorésonance, va permettre de renvoyer à l’organe sa fréquence physiologique afin que celui-ci rentre en résonance avec la fréquence du tissu sain

et retrouve ainsi un état vibratoire propice à son retour à la norme et donc à sa réparation.

http://www.editions-fuchsia.eu/science/28-vibration